dpselection
AQM Basse-Normandie
Email : contact@aqm-bn.asso.fr
Flux RSS

Développement Durable

L’AQM , acteur du Développment Durable normand

Dès 2004, l’AQM s’est historiquement très vite intégrée  dans les actions régionales quant au Développement Durable, coordonnées par la Région et l’Etat (DRIRE à l’époque).
Les actions collectives engendrées se sont concrétisées  dans de nombreuse entreprises bas-normandes qui ont continué leur échanges au sein du cercle DRAKKAR
L’AQM a alors crée un espace de partage, le club NEDD en 2010.
Au cours de cette décennie, l’AQM a profité de son savoir-faire et expérience de terrain pour construire un  outil d’auto-diagnostic de responsabilité Sociétale (RSE), le RSD2.
Cet outil particulièrement simple et économique à mettre en œuvre a été utilisé avec succès  par de nombreuses entreprises.
En 2016, il a pris une dimension nationale en prenant le nom de RECELYS, soutenu en cela par l’AFQP.
Membre du conseil d’administration de l’IRD2, l’AQM reste très impliquée dans toutes les initiatives  normandes en particulier quant  à toutes les manifestations dédiées (Rencontres normandes, colloques nationaux).

17/03/2017

5 avril 2018 - Le club NEDD vous invite à parler de « Global compact »

Le Pacte mondial, ou Global Compact en anglais, est une initiative des Nations unies lancée par Kofi Annan, le Secrétaire Général des Nations Unies en 2000 visant à inciter les entreprises du monde entier à adopter une attitude socialement responsable en s'engageant à intégrer et à promouvoir plusieurs principes relatifs aux droits de l'homme, aux normes internationales du travail (OIT), à l’environnement et , plus récemment, en 2004, à la lutte contre la corruption.

Le projet alimentaire territorial au service d’un développement Durable de proximité

Le 16 octobre 2017, Caen Normandie Métropole conjointement avec La Chambre d’Agriculture du Calvados avaient invité tous les acteurs au lancement du projet Alimentaire territorial (PAT).
Occasion de replacer cet évènement dans un cadre national plus stratégique.


Une volonté nationale

Le ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation a lancé un nouvel appel à projets dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA) en partenariat avec l'ADEME.
L'appel à projets national du PNA est l'un des outils concrets de mise en œuvre de la politique de l'alimentation, qui s'appuie sur des partenariats avec les collectivités territoriales, le monde associatif, les organismes institutionnels et les acteurs privés.
Depuis 2011, date de la première édition, il a permis de récompenser 106 lauréats pour une dotation totale de plus de 4 millions d'euros.
Dans le contexte des États généraux de l'alimentation lancés le 20 juillet 2017, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a souhaité reconduire l'appel à projet du PNA cette année pour soutenir des initiatives autour des multiples enjeux de l'alimentation, ainsi que le développement des projets alimentaires territoriaux (PAT).
Doté de 1,5 million d’euros,  l’appel à projets soutiendra en priorité des projets fédérateurs, dé-multipliables ou exemplaires en cohérence avec les quatre priorités de la politique publique de l’alimentation :
  • La justice sociale.
  • L’éducation alimentaire des jeunes.
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • L’ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine alimentaire.

Un projet métropolitain à construire

Michel Legrand, président de la Chambre d’Agriculture (photo) s’est félicité de voir l’alimentation prise en compte dans les politiques publiques et que le projet de Caen Métropole Normandie ait été retenu.
« C’est une valeur ajoutée pour notre territoire » a-t-il dit en soulignant la forte concurrence potentielle avec les autres métropoles normandes en particulier Le havre déjà bien avancé sur ce thème.
Ce projet pourra s’appuyer sur les travaux scientifiques du groupe FRUGAL et se construira dans une démarche très participative.
« Elle devrait se concrétiser par un pré-diagnostic avant la fin de cette année ».


Un premier diagnostic local

Un large tour de table a permis de situer note région quant à cette problématique.
La conservation de terres cultivables dans un périmètre péri urbain représente l’un des enjeux à traiter dans le cadre des processus d’aménagement (SCOT, PLUI…).
La disparition régulière des maraichers ne manque pas aussi d’interpeller.
L’analyse des flux sera un outil déterminant et de citer le parcours ubuesque Falaise-Rungis-Falaise des fraises produites dans cette région. Bonjour le bilan Carbone !!!!
L’alimentation de qualité pour les plus modestes a été également évoquée mais aussi le développement de l’autoproduction (jardins potagers collectifs ou non).
« Cela représente déjà 10% de la production dans la région caennaise » a précisé un intervenant.
Il a été aussi précisé que cette problématique d’alimentation ne devait pas se limiter aux seuls légumes.
Et de citer le cycle de la viande et la disparition de petites structures d’abattage (poulets).
La lutte contre le gaspillage alimentaire sera inévitablement à l’ordre du jour.
« Du pain sur la planche » pour tous ceux qui s’intègreront dans les différents groupes de travail

Bon appétit !!
20/11/2017

Au service du développement économique durable de l’entreprise

Le 14 novembre dernier, la Direction Départementale de la Banque de France avait convié les entreprises à un petit déjeuner informel où il était principalement question d’accompagnement de ces dernières.


Conjoncture favorable mais….

Olivier Danès, directeur départemental,  en a profité pour apporter une information  actualisée sur la situation économique mondiale et ses déclinaisons, au plan européen, français et enfin normand.
Il en ressort que la reprise économique est confirmée, supportée par des politiques monétaires avantageuses et  un coût du crédit très bas, elle reste encore fragile en particulier  dans notre pays.
La France  possède  en effet des fondamentaux économiques  (dépenses publiques, dette….) qui l’exposent en particulier en cas de remontée des taux, imposant  la mise en place de réformes structurelles.

Dans ce contexte, notre région  « tire son épingle du jeu »,  l’outil de production  étant au-dessus  de 80% de sa capacité maximum, retournant à son  niveau d’avant la crise.
Dans ce contexte de reprise, CERTAINES entreprises, surtout des PME/TPE, dont la trésorerie est très tendue, éprouvent  quelques difficultés à financer leurs besoins d’exploitation, accrus en période de redressement des commandes.
A noter également des difficultés de recrutement pour certains secteurs.

GEODE, un service personnalisé

La Banque de France est moins connue dans l’aide qu’elle peut apporter aux entreprises.
Elle a à ce titre développé il y a plusieurs années un  processus d’accompagnement  nommé GEODE (pour GEstion Opérationnelle et Dynamique des Entreprises).
Cette prestation de services a pour finalité l'aide à la décision en permettant de mesurer les performances économiques et financières d'une entreprise dans son environnement concurrentiel et d'établir des prévisions sous forme de simulations.
GEODE propose cette  réflexion stratégique en 3 étapes :
  • Un diagnostic économique et financier de l'entreprise
  • Des simulations prévisionnelles
  • Un rapport de synthèse détaillé confidentiel propriété de l’entreprise.

Elle s’appuie sur l’expertise  des analystes financiers de la Banque de France et sa remarquable  base de données, concernant 300.000 entreprises.
Cette analyse prévisionnelle structurée  contribue à modéliser les projets de l’entreprise (croissance externe, investissement….).
Le regard neutre  est un plus dans le cas d’arbitrages bancaires.
La mise en œuvre de cet accompagnement est relativement rapide (moins d’un mois) qui ne nécessite pas trop de mobilisation du chef d’entreprise, les 3 étapes pouvant être d’ailleurs séparées dans le temps.
La prestation Geode se décline sous forme de 4 offres allant de 3 400 à 4 800 euros.
Selon les formules, l’offre comprend une ou deux séances de travail en direct avec le chef d’entreprise.
La Région  Normandie  a prévu pour 2017 de prendre en charge  40 % du prix de la prestation dans la limite de cette enveloppe régionale.


Pour plus de renseignements, contacter  Philippe Blaizot (02 31 38 33 73  philippe.blaizot@banque-france.fr)
20/11/2017

Le mécénat au cœur de la RSE

Le 24 octobre dernier, se tenait à Caen la 6ème étape du « tour de France » des mécènes, organisée par l’association nationale Admical, Occasion de faire le point sur cette démarche à destination des entreprises et entrepreneurs qui souhaitent s'engager sur leur territoire. Occasion de positionner le mécénat dans le cadre de l’engagement sociétal de l’entreprise en tant que levier d’innovation et de création de valeur.

IRD2 : une rentrée pleine des promesses

L’agriculture en transition

Depuis l’origine de l’IRD2, l’AQM Normandie en est un membre actif, membre de son conseil d’administration.
Elle y représente de facto le monde de l’entreprise  et y apporte sa pierre à l’édifice  grâce à son savoir-faire dans le déploiement de la RSE. 
L’IRD2   lance, dans le cadre de ses «  rencontres chercheur », une démarche sur la thématique des

« Apports sociétaux d’une agriculture en transition ».

Cette thématique a émergé lors de l’assemblée générale de l’association  du 28 mars 2017 avec la volonté de que trois approches y soient rassemblées :
  • Quels apports sociétaux d’une agriculture en transition? Quels bénéfices socio-économiques des nouveaux modèles pour les agriculteurs (permaculture, agriculture urbaine) et notamment les jeunes agriculteurs souhaitant s’installer ?
  • Les changements de pratiques agricoles peuvent-ils permettre de sortir de l’opposition ville/campagne ?
  • Y a-t-il un conflit économique entre les différents usages des forêts ? Comment prioriser les différents usages ? Quid d’une gestion intégrée des ressources en bois ?
L’agriculture, qui répond aux besoins humains fondamentaux, s’appuie sur espaces soumis à des pressions multiples. Les mutations sociales et économiques actuelles, telles que l’arrivée dans les espaces ruraux de nouveaux résidents, ou encore l’évolution des modes d’habiter, viennent également questionner les pratiques mêmes de l’agriculture.
La première réunion a permis à un certain nombre d’acteurs  de « planter  le décor » d’un thème aux multiples facettes.

Le programme  devrait se dérouler sur deux années selon le processus désormais maitrisé par l’IRD2

Diagnostic/rencontres/applications

Premiers débats

Elus territoriaux, administration(DREAL), EMN, architectes et  chercheurs géographes  ont largement échangé sur  ce thème.
Ces derniers ont démontré la pertinence de leurs recherches en la matière, inscrites souvent dans des programmes nationaux voir européens.
Ainsi, le programme FRUGAL  va apporter sa pierre à l’édifice. Il représente une recherche- action  centrée sur l’analyse des enjeux systémiques liés à l’approvisionnement alimentaire des métropoles du Grand ouest et de Rhône-Alpes.
Ces travaux se sont aussi inscrits dans les programmes Alimentaires territoriaux(PAT) prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014.
L’association « Terres en ville » pourrait aussi représenter un interlocuteur privilégié

De nombreuses pistes
 

Les participants à cette réunion ont cherché à bien cerner les questionnements  sur cette thématique afin de pouvoir y amener des réponses adaptées (mise en place de groupes de travail étudiant, organisation de temps d'échanges avec des chercheurs, accompagnement à la création d'outils pédagogiques de vulgarisation scientifique,...). Des éléments d’un début de diagnostic ont déjà été apportés :
L’image de l’agriculture médiatiquement négative  est à  reconstruire.
Il en ressort aussi   qu’inévitablement le monde de l’agriculture se doit d’évoluer  vers un modèle économique à inventer pour une agriculture durable. Il devra être pris en  compte le changement climatique dans le choix des cultures mais aussi la décroissance des exploitations d’élevage qui assuraient l’équilibre dans les prairies humides.
La nouvelle génération d’agriculteurs, mieux éduqués, chefs d’entreprise,  est  dans sa majorité bien informée de ces problématiques, il reste à trouver les ressorts afin  de leur  faire «  franchir le pas ».
La maitrise des surfaces cultivable implique un pilotage exigeant de l’étalement urbain au travers des nouveaux PLUI.

En résumé, du pain sur la planche pour ce groupe de réflexion qui compte se réunir tous les deux mois.
A suivre….
15/09/2017

Mieux comprendre et intégrer la biodiversité

Dans de nombreuses politiques publiques ou stratégies d’entreprise, la biodiversité est ressentie comme une contrainte ou comme une stratégie de marketing. Mais, quand on parle de biodiversité, de quoi parle-t-on ? Et si l’on en faisant une réelle opportunité socio-économique, un véritable levier au service de nos activités quotidiennes en s'appuyant sur l’offre écosystémique…large débat souvent contradictoire plus souvent par ignorance ou dogmatisme.

Les premières rencontres normandes du Développement Durable

La 9ème édition des assises régionales du développement durable – en fait la première édition des rencontres pleinement normandes- s’est tenue le 7 décembre 2016 à l’université de Caen.

23/05/2016 Evaluations volontaires des entreprises en RSE

GP 21 - Evaluations volontaires des entreprises en RSE : " Quelles démarches, pour quels bénéfices ? " 4 solutions pour créer une dynamique collective

Pleins feux sur la sécurité

Dans le cadre de son animation territoriale, le Club Normandie Entreprises Développement Durable (NEDD), supporté par l’AQM Basse-Normandie, a tenu une matinée d’échanges consacrée à la sécurité le jeudi 21 avril 2016 au Pôle de formation des sapeurs-pompiers du Calvados à Vire (14).

Assises Régionales du Développement Durable : climat favorable ?

La 8e édition des assises régionales du développement durable s’est tenue le 3 décembre 2015 à l’université de Caen.

Concert en sols majeurs

L’IRD2 (Institut Régional du Développement Durable) a été créé pour faciliter la rencontre de tous les acteurs du territoire et de notre université au service de ce Développement Durable. Le thème de son 2ème colloque « sols contre tous » s’inscrivait en amont de l’année 2015, déclarée « année internationale des sols ».

ENERGIE A REVENDRE

Manifestation désormais reconnue, la 4ème journée des ateliers du club NEDD s’est tenue le 15 mai dernier au Conseil Régional. Le thème retenu en 2014 abordait le défi énergétique auquel les entreprises doivent désormais à nouveau faire face.

Club NEDD : Bilan et perspectives

Plénières, Ateliers, Labellisations et attestations DD ont marqué l'année 2013. Une année 2014, encore prometteuse avec la mise en place d'ateliers formatifs, une plénière prévue pour le 15 mai et de nouvelles entreprises labellisées. Sans oublier les différentes actions menées en lien avec nos partenaires impliqués également dans le Développement Durable et la RSE !

Education durable

Education durable

Le microcrédit : un outil sociétal du Développement Durable

Le microcrédit : un outil sociétal du Développement Durable
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN