dpselection
AQM Basse-Normandie
Email : contact@aqm-bn.asso.fr
Flux RSS

Et si le Développement Durable nous aidait à sortir de la crise ?

ARDD, 6ème édition :

Les assises régionales  du développement durable en basse Normandie se sont tenues pour la 6ème  fois à Caen le 4 décembre dernier.
Les organisateurs avaient placés l’économie locale aux cœurs des échanges. Une fois de plus, il s’est agi d’y découvrir les acteurs engagés, approfondir ses connaissances sur des thèmes aussi variés que l’économie circulaire, les monnaies solidaires, la consommation locale voire la transition énergétique.
Au-delà du débat organisé avec les lycéens, les participants se sont répartis en ateliers   plus orientés le matin vers le partage d’expériences. Ceux de l’après-midi, qualifiés de formatifs, se voulaient apporter des éléments clés, méthodes et outils pour aider les participants à construire leurs projets en lien avec ce développement durable.
Le buffet des rencontres apportait de plus un temps de convivialité et d’échanges prolongeant de façon agréable le travail des ateliers.
N’étant  guère possible de faire une synthèse de tous les ateliers, nous avons choisi de vous en donner les deux éclairages ci-dessous.

Au cœur du développement territorial

Cet atelier avait l’ambition de démontrer que le développement des économies d’énergies (transport, bâtiment) constituait une véritable opportunité pour développer des activités et créer des emplois non délocalisables.
Conseillère régionale, Marine Lemasson, a brossé un tableau des caractéristiques de consommation énergétique de notre région.
«  Un habitat dispersé, rural  et ancien nous place très mal en termes de consommation par habitant » regrette-t-elle « Le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) est là pour pallier cette faiblesse »
   Fanny Lemaire, au nom  de l’association de développement « Pays du Bessin au Virois » a montré comment la valorisation des ressources locales dans un développement durable était  pertinente.
  
Le Pays du Bessin au Virois est aussi engagé dans la campagne européenne DISPLAY qui  vise à encourager les collectivités locales à se montrer exemplaires et rendre publiques les performances énergétiques et environnementales de leurs bâtiments.
L’association n’en n’oublie pas le volet formation et information  grâce à plusieurs antennes (CIER) qui relayent le message sur tout le territoire.
   De son côté, Julian Zapata de la Fédération  Française du Bâtiment (FFB)  a démontré combien seule, la réhabilitation des bâtiments actuels pouvait supporter l’emploi non délocalisable. En matière d’énergie renouvelable, la filière bois a été longuement abordée.
L’observatoire  bas normand  (OBNEC) sera d’ailleurs là pour  suivre les progrès de ces  énergies dans notre région.

Un espace de rencontre

L’heure du déjeuner a permis aux congressistes de se retrouver autour d’un buffet. Le stand de l’AQM a été particulièrement visité, le principal  intérêt concernant le club NEDD et ses missions.
Sylvie s’est fait un plaisir de répondre avec le sourire a toutes ces demandes de renseignements.
Le président Laurent  Beauvais avait tenu à être présent pour marquer son attachement à cet évènement mais surtout souligner l’implication e la Région dans ce Développement Durable.

L’exemplarité des filières et pôles

François Salatko, au nom de l’AQM, a animé l’atelier formatif « comment clusters et filières peuvent-ils s’emparer du DD ».
Avant de lancer le débat, il a dressé un tableau des vertus du développement Durable.
« C’est véritablement un autre regard sur la performance et la création de la valeur » a-t-il souligné« Le résultat est un cercle vertueux de prospérité pour l’entreprise et pour la collectivité qui se traduit par des bénéfices durables» .

Du débat qui a suivi, il en ressorti la difficulté qu’ont les entreprises à se lancer dans une démarche DD, confrontées qu’elles sont aux difficultés économiques que l’on sait, mais aussi au caractère abscond du concept.
Certaines filières ont choisi d’ailleurs d’y entrer par «  la petite porte », le pilier environnemental.
Dans un  tel contexte, les filières n’ont-elles pas le « devoir » de montrer l’exemple  et de « forcer » le passage ?
Le Développement Durable n’est-il pas  au contraire  un outil extraordinaire de gouvernance pouvant permettre aux entreprises, même en difficulté, à rebondir, innover, revoir réellement leurs choix stratégiques.
L’AQM se tient à la disposition de tous ces acteurs en pouvant les accompagner à l’aide de l’outil d’auto-diagnostic, le RSD2.
11/12/2013
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN