dpselection
AQM Basse-Normandie
Email : contact@aqm-bn.asso.fr
Flux RSS

IRD2 : une rentrée pleine des promesses

L’agriculture en transition

Depuis l’origine de l’IRD2, l’AQM Normandie en est un membre actif, membre de son conseil d’administration.
Elle y représente de facto le monde de l’entreprise  et y apporte sa pierre à l’édifice  grâce à son savoir-faire dans le déploiement de la RSE. 
L’IRD2   lance, dans le cadre de ses «  rencontres chercheur », une démarche sur la thématique des

« Apports sociétaux d’une agriculture en transition ».

Cette thématique a émergé lors de l’assemblée générale de l’association  du 28 mars 2017 avec la volonté de que trois approches y soient rassemblées :
  • Quels apports sociétaux d’une agriculture en transition? Quels bénéfices socio-économiques des nouveaux modèles pour les agriculteurs (permaculture, agriculture urbaine) et notamment les jeunes agriculteurs souhaitant s’installer ?
  • Les changements de pratiques agricoles peuvent-ils permettre de sortir de l’opposition ville/campagne ?
  • Y a-t-il un conflit économique entre les différents usages des forêts ? Comment prioriser les différents usages ? Quid d’une gestion intégrée des ressources en bois ?
L’agriculture, qui répond aux besoins humains fondamentaux, s’appuie sur espaces soumis à des pressions multiples. Les mutations sociales et économiques actuelles, telles que l’arrivée dans les espaces ruraux de nouveaux résidents, ou encore l’évolution des modes d’habiter, viennent également questionner les pratiques mêmes de l’agriculture.
La première réunion a permis à un certain nombre d’acteurs  de « planter  le décor » d’un thème aux multiples facettes.

Le programme  devrait se dérouler sur deux années selon le processus désormais maitrisé par l’IRD2

Diagnostic/rencontres/applications

Premiers débats

Elus territoriaux, administration(DREAL), EMN, architectes et  chercheurs géographes  ont largement échangé sur  ce thème.
Ces derniers ont démontré la pertinence de leurs recherches en la matière, inscrites souvent dans des programmes nationaux voir européens.
Ainsi, le programme FRUGAL  va apporter sa pierre à l’édifice. Il représente une recherche- action  centrée sur l’analyse des enjeux systémiques liés à l’approvisionnement alimentaire des métropoles du Grand ouest et de Rhône-Alpes.
Ces travaux se sont aussi inscrits dans les programmes Alimentaires territoriaux(PAT) prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014.
L’association « Terres en ville » pourrait aussi représenter un interlocuteur privilégié

De nombreuses pistes
 

Les participants à cette réunion ont cherché à bien cerner les questionnements  sur cette thématique afin de pouvoir y amener des réponses adaptées (mise en place de groupes de travail étudiant, organisation de temps d'échanges avec des chercheurs, accompagnement à la création d'outils pédagogiques de vulgarisation scientifique,...). Des éléments d’un début de diagnostic ont déjà été apportés :
L’image de l’agriculture médiatiquement négative  est à  reconstruire.
Il en ressort aussi   qu’inévitablement le monde de l’agriculture se doit d’évoluer  vers un modèle économique à inventer pour une agriculture durable. Il devra être pris en  compte le changement climatique dans le choix des cultures mais aussi la décroissance des exploitations d’élevage qui assuraient l’équilibre dans les prairies humides.
La nouvelle génération d’agriculteurs, mieux éduqués, chefs d’entreprise,  est  dans sa majorité bien informée de ces problématiques, il reste à trouver les ressorts afin  de leur  faire «  franchir le pas ».
La maitrise des surfaces cultivable implique un pilotage exigeant de l’étalement urbain au travers des nouveaux PLUI.

En résumé, du pain sur la planche pour ce groupe de réflexion qui compte se réunir tous les deux mois.
A suivre….
15/09/2017
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN