dpselection
AQM Basse-Normandie
Email : contact@aqm-bn.asso.fr
Flux RSS

La (basse) Normandie accueille l’électronique française


Reconnaissance nationale

Le 5 novembre, c’est dans les locaux de la nouvelle MRI* que s’est tenue la première JRE (ne pas confondre avec notre JRE, Journée Régionale de l’Excellence) .

Cette Journée  Régionale de l’Electronique, de dimension nationale était organisée par l’ACSIEL**, organisme associatif qui regroupe une grande partie des entreprises françaises engagées dans ce secteur.

Elle est forte d’une centaine d’adhérents représentant 8 milliards de chiffres d’affaires et 100.000 emplois dans l’hexagone.
Elle s’est donnée pour mission d’offrir des services concrets à ses adhérents.
Le choix de Caen pour cette première manifestation prenait tout son sens quand on sait combien les entreprises (bas-)normandes sont en pointe dans le domaine de l’électronique et du numérique, il n’est que de noter la labellisation récente «French Tech» de la Normandie.
L’association régionale  NMA *** était évidemment associée de près à cet évènement.


L’objet connecté au cœur du développement de l’électronique

Il ressort de toutes les tables rondes que, désormais, l’objet connecté est en première ligne dans de nombreux secteurs industriels.
« Son poids économique devrait passer de 20 à 50 milliards € dès 2020 » disent les experts en la matière tout en reconnaissant certains effets de mode, mais aussi  les problématiques  de la consommation énergétique, de la standardisation, de la confidentialité entre autres.
«  L’automobile est devenue une grande bavarde » dit-on  dans ce secteur  où le poids de l’électronique explose, dépassant celui de l’aéronautique. 
Dans ces deux cas, la fiabilité des systèmes embarqués est déterminante…
20 ans de durée de vie pour une automobile, 30 ans pour un avion ...
La simulation de cette fiabilité devient incontournable  surtout lorsque les coûts de développement explosent.
Le milieu médical n’est pas en reste et de nombreuses start up françaises sont à la pointe de l’innovation en la matière :  capteurs électroniques implantables, gélules «connectées», ...
Là aussi, la fiabilité est le maître mot et le processus d’homologation dramatiquement long (3 ans), fragilise ces petites entreprises en recherche de rentabilité économique.


Prévisions à  la hauteur des ambitions

Le cabinet  Décisions a donné une vision  du futur dans ce secteur qui  « pèse » 1.500 milliards au plan mondial.
On ne sera pas surpris de constater la stagnation, voire le déclin des  ventes en termes de PC, portables, au profit des Ultrabook ainsi qu’un rééquilibrage entre  le marché grand public et celui de l’embarqué professionnel au profit de ce dernier.
«  Une bonne nouvelle pour l’Europe très bien placée sur ce créneau porté par l’automobile et  l’aéronautique ».
On n’oubliera pas aussi la forte croissance de l’électronique médicale où l’imagerie représente une croissance de plus de 5 % par an. Deux leaders européens Philips et Siemens se partagent d’ailleurs, avec GE, une  large « part du gâteau »...


Démonstration de  «  force »



De nombreux stands étaient là et permettaient de concrétiser la vitalité de cette filière dans notre région et son remarquable niveau d’innovation.



Bienvenue à Grenoble

La prochaine édition de cette JRE sera accueillie par la ville de Grenoble le 22 mars 2016, l’ACSIEL envisageant un rythme de 3 à 4 rencontres par an.
Il n’est pas interdit de penser que la Normandie soit à nouveau candidate dans un futur proche.

    * MRI : Maison de la Recherche et de l’Imagination
   ** ACSIEL : Alliance des Composants et Systèmes pour l’Industrie Electronique
  *** NMA : Normandy Microelectronics Association

11/11/2015
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN